Chandeleur

Samedi, nous fêterons la « Chandeleur », la Présentation de Jésus au Temple. Cette fête joyeuse est notamment marquée par le symbole de la lumière, selon la prophétie de Syméon : « Mes yeux ont vu le salut, que tu préparais à la face des peuples, lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël ».
Comme son nom l’indique, lors de cette célébration, Marie et Joseph ont présenté leur enfant à Dieu, ils le lui ont offert.
Cette offrande de Jésus au Père se répète à chaque Eucharistie. Dans le Canon Romain le prêtre dit au nom du peuple : « Nous t’offrons pour eux, ou ils t’offrent pour eux-mêmes et tous les leurs, ce sacrifice de louange, pour leur propre rédemption, pour le salut qu’ils espèrent, et ils te rendent cet hommage à toi, Dieu éternel vivant et vrai. » Et dans la doxologie : « Par lui, avec lui et en lui, à toi, Dieu éternel et tout-puissant, dans l’unité du Saint Esprit, tout honneur et toute gloire, dans les siècles des siècles« .
Ce que nous offrons à la messe au Père, c’est Jésus. Jésus lui-même, et nous nous offrons aussi, nous qui sommes les membres de son Corps.
Que cela nous aide à vivre la messe, et à offrir Jésus au Père pour les prêtres et les séminaristes!
Publicités

Imprimatur

Grande nouvelle : notre première reconnaissance ecclésiale ! Nous venons de recevoir l’imprimatur du diocèse de Paris pour notre prière à Marie Mère des Prêtres ! Evidemment, ce n’est pas une reconnaissance de la Mission Marie Mère des Prêtres, mais c’est déjà une magnifique étape.
Vous verrez ci-dessous que c’est une version légèrement modifiée de notre prière qui a été reconnue. Elle est plus courte, elle va plus directement à l’essentiel et elle donc plus facile à apprendre !
En particulier, vous verrez que le fait de ne pas critiquer est devenu une invitation à la bienveillance. C’est beaucoup plus exigeant!!! Et plus positif.
Vous pouvez télécharger la nouvelle carte prière ici : https://mariemeredespretres.org/ressources/carte-priere.pdf
et la nouvelle version de notre tract de présentation :
Les versions en langues étrangères viendront peu à peu.

Prier pour les séminaristes

Vous le savez, à la Mission Marie Mère des Prêtres, nous ne voulons pas prier uniquement pour les prêtres, mais aussi pour ceux qui se préparent au sacerdoce : les séminaristes.
En effet, le séminaire est une période longue (7 ans) pendant laquelle la vocation est vraiment éprouvée. Le démon essaye aussi d’en décourager certains! Il suffit de penser au Curé d’Ars, qui s’est même fait renvoyer du séminaire pour insuffisance intellectuelle…

Cette semaine, je vous propose donc quelques lignes du supérieur du séminaire de Paris, le P. Stéphane Duteurtre, qui explique pourquoi les séminaristes aussi ont besoin de prière :
« Si les séminaristes ont besoin des prières de tous, ce n’est pas pour profiter de la laine de ces prières et de s’en faire un épais manteau. C’est que leur union à Jésus dépend de ses prières, s’inscrit dans ces prières. Celles-ci ne sont pas les cris que les Israélites poussent en bas de la montagne tandis que Moïse est monté rencontrer le Seigneur (cf. Ex 17, 9-16) Elles sont les encouragements de la foule qui dit à Bartimée : « Confiance, lève-toi, il t’appelle » (Mc 10, 49). La vie du Peuple de Dieu porte en permanence celle des prêtres. »

2019

Tous mes voeux de
Sainte et Heureuse année 2019 !
Puissions-nous avancer sur le chemin de la sainteté en accomplissant la volonté du Seigneur ! Puissions-nous continuer à soutenir les prêtres et les séminaristes par notre prière et notre action !
Pour cette semaine, je vous propose un extrait des paroles du pape François aux membres d’un mouvement de prière pour les prêtres, Serra :
« Être amis des prêtres, en soutenant leur vocation et en accompagnant leur ministère : c’est le grand don avec lequel vous enrichissez l’Église ! […]
Il n’y a de vraie amitié que quand la rencontre m’implique dans la vie de l’autre jusqu’au don de moi-même. On est donc ami seulement si la rencontre ne reste pas externe et formelle mais devient partage du destin de l’autre, compassion, implication qui conduit jusqu’à se donner pour l’autre.
Cela nous fait du bien de penser à ce que fait un ami : il accompagne mon chemin avec discrétion et tendresse, il m’écoute en profondeur et sait aller au-delà des paroles, il est miséricordieux à l’égard des défauts, il est libre des préjugés, il sait partager mon parcours, me faisant sentir la joie de ne pas être seul, il ne me seconde pas toujours, mais précisément parce qu’il veut mon bien, il me dit sincèrement ce qu’il ne partage pas, il est prêt à m’aider à me relever chaque fois que je tombe
Cette amitié, vous cherchez à la donner aussi aux prêtres. Des amis qui savent les accompagner et les soutenir avec un sentiment de foi, avec la fidélité de la prière et avec l’engagement apostolique, des amis qui partagent l’étonnement de l’appel, le courage du choix définitif, les joies et les fatigues du ministère, des amis qui savent rester proches des prêtres, qui savent regarder avec compréhension et tendresse leurs élans généreux ainsi que leurs faiblesses humaines. Avec ces attitudes, vous pouvez être pour les prêtres comme la maison de Béthanie, où Jésus confiait à Marthe et Marie ses fatigues et, grâce à leur attention, pouvait se reposer et se restaurer. »