Témoignage

Merci à tous pour vos prières pour la neuvaine pour les prêtres! Ce sont autant de cadeaux pour les aider à marcher vers la sainteté!
Cette année, la neuvaine s’est exportée avec beaucoup de fruits dans le Loiret, en Suisse et au Burkina Faso. A Paris, la journée du samedi a été l’occasion de tisser des liens entre plusieurs mouvements de prière pour les prêtres. En particulier, la Mission Marie Mère des Prêtres va peut-être pouvoir éditer une revue trimestrielle avec Virgo Fidelis et le Foyer Marial !
Cette semaine, je vous partage un beau témoignage d’une musulmane convertie au catholicisme qui rend grâce pour un prêtre qui l’a accompagnée :

« Je me permets de vous envoyer un message pour vous dire merci pour tout ce que vous faites pour les prêtres, cela est très important pour moi.
Je me présente : Je m’appelle Nesrina et je suis d’origine libanaise (de mon père) et algérienne marocaine (de ma mère).[…] J’ai une histoire assez particulière notamment avec un prêtre concernant ma conversion.
J’ai la chance de ne pas avoir de problème avec ma famille suite a ma conversion.
J’étais voilée pendant 4 ans, pratiquante (de famille musulmane, je ne me suis pas posé la question) Il y a 4 ans, étant quelqu’un de très libanaise et amoureuse de ce bout de pays rempli d’histoire et d’amour malgré les différentes guerres, j’ai rencontré les religieux de ce que le Liban possède (musulmans et chrétien, de toute communauté donc 18 au total). Pour les rencontres avec les chrétiens, j’y étais voilée et tout ses très bien passé, nous avons parlé de l’union dans notre pays…
Et avec ça, j’ai rencontré un curé. C’est le seul curé qui ne m’a pas parlé de Jésus mais qui m’a parlé de la Vierge Marie car entre musulman et chrétien nous avons cette mère en commun qu’on respect énormément. Pour le reste nous avons parler du Liban, de notre famille.. Après cette rencontre qui a duré moins d’une heure je me suis dit « wahoou c’est un vrai homme amoureux de Dieu », je suis donc allée à la messe du dimanche toujours dans la même église pour voir comment cela ce passe (toujours voilée et très bien accueillie) Je suis depuis resté en contact avec, il me souhaitait bonne fête au moment des fêtes musulmanes et moi pareil ( il y a 3 ans lorsqu’il m’a souhaité une bonne fête de fin de Ramadan, cela m’a tellement touchée que je suis allé déposé un cierge auprès de Marie pour lui) puis dans mes prières musulmanes je l’ai toujours cité dans mes prières par Marie, il a toujours été en union de prière, jamais jugé concernant la religion, je regardé ses homélies pendant les fêtes chrétienne… pour m’informer, il est depuis devenu pour moi comme un papa malgré les différences religieuses.
[…] Il y a 2 ans tout allait mal, je suis allé à ma paroisse  et j’ai dis à Saint Charbel « je ne suis ni musulmane ni chrétienne mais je continue à croire en toi aide moi ». J’ai fait un rêve (Saint Charbel qui porté une grosse croix et une lumière à coté de lui me posé un voile blanc très léger sur ma tête) et là j’ai compris et décidé de me convertir… J’ai donc demandé le baptême en février 2018 […] et j’ai donc été baptisée en février 2019 par ce curé et dans cette église.
A chaque fois que je prie ce curé est dans mes prières (matin et soir) et les dimanche aux messes au moment où je prie pour les prochse et au moment de prier pour l’évêque, prêtres… car je n’oublie pas sa fonction de prêtre. »