Toussaint

Cette semaine, nous fêtons tous les saints, ceux de nos familles, ceux que nous avons connus, et les millions dont nous ferons la connaissance au Ciel! Nous prierons aussi le 2 novembre pour les défunts qui se préparent à voir Dieu dans le purgatoire.
Dans nos prières en ces jours, n’oublions pas les prêtres défunts. Beaucoup attendent nos prières pour entrer au Ciel : faisons-leur ce cadeau! Ils n’ont pas d’enfants ou de petits-enfants pour prier pour eux ou demander des messes à leur intention…
A Paris, il y a une prière pour tous les prêtres défunts du diocèse samedi 2 novembre à 15h30 au cimetière Montparnasse. Ce sera à la « chapelle des Douze Apôtres », qui est le caveau des prêtres de Paris.
Il y a sans doute l’équivalent dans d’autres diocèses.

Coeur de prêtre

A la suite de ste Thérèse d’Avila que nous avons fêtée mardi et de ste Marguerite-Marie aujourd’hui, je vous propose ce texte de Mgr Aupetit.
« Demander un cœur de prêtre, c’est accepter de laisser façonner son cœur par celui du Christ, par le Sacré Cœur du Christ, ce Cœur qui a tant aimé le monde.
Un cœur de prêtre, c’est un cœur qui aime le monde, qui apprend à aimer les gens, le monde, au-delà de ses sympathies naturelles, au-delà de l’empathie, au-delà de ses inclinations naturelles.
Un cœur de prêtre veut aimer aussi ceux qui ne sont pas sympathiques. Et parce qu’il veut les aimer, le Seigneur lui donnera cette force d’aller vers des gens vers lesquels il ne serait jamais allé de manière spontanée.
Le cœur de prêtre, c’est celui qui déborde le cœur humain naturel, les inclinations naturelles.
Il est normal d’aimer les gens qui nous aiment, le Seigneur l’a dit. Mais le cœur du prêtre doit aller au-delà, parce que c’est le cœur du Christ qui doit se refléter dans le sien. »
Que le Seigneur et la Vierge Marie nous donnent de comprendre plus profondément ce à quoi sont appelés les prêtres !

Notre-Dame du Rosaire

Ce lundi 7 octobre, nous avons célébré Notre-Dame du Rosaire. Evidemment, comme membres de la Mission Marie Mère des Prêtres, nous sommes heureux de célébrer les mémoires et fêtes de notre Maman du Ciel et de la Maman de tous les prêtres!
Fêter ND du Rosaire, c’est aussi remercier la Sainte Vierge pour son intercession puissante, en particulier lorsque nous récitons le chapelet. La fête de ND du Rosaire célèbre la victoire de Lépante le 7 octobre 1571 sur l’envahisseur ottoman musulman, victoire qui fut attribuée à la récitation du rosaire demandée alors par le pape saint Pie V. Un bel exemple de l’efficacité de la prière du chapelet!
Ce dimanche 13 octobre, c’est aussi l’anniversaire des apparitions de Fatima, où Marie s’est présentée comme Notre-Dame du Rosaire (13/10/1917) Savez-vous qu’à chacune des apparitions de Fatima, Marie a demandé aux petits bergers François, Jacinthe et Lucie de prier chaque jour le chapelet entier? D’ailleurs, je crois qu’à presque toutes les apparitions récentes de la Vierge Marie, elle demande de prier tous les jours le chapelet. Ne disons pas que nous n’avons pas le temps!
Depuis début septembre, Radio Maria France nous a confié la récitation du chapelet à l’intention des prêtres les 1er, 2e et 4e jeudi de chaque mois à 18h15 (heure française). Une belle occasion de prier en communion tous ensemble! On peut écouter cette radio sur internet (https://www.radiomaria.fr/) ; il existe aussi une application sur smartphone. Elle sera bientôt diffusée sur les fréquences radio numériques (DAB+).
Vous trouverez les méditations du chapelet pour les prêtres sur notre page : https://mariemeredespretres.org/ressources/rosaire-pour-les-pretres.pdf

Thérèse de Lisieux et l’efficacité de sa prière

Ce mardi 1er octobre, nous avons fêté sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus de la Sainte Face. Nous savons qu’elle a beaucoup prié pour les prêtres (cf. https://mariemeredespretres.org/therese-lisieux.php) !
Mais sa prière a-t-elle été efficace?
Semaine après semaine, nous proposons des intentions de prière. Nous voyons l’exaucement de certaines, mais nous ne savons rien de la plupart. Parfois, il y a de grandes joies! Je connais deux prêtres qui sont retournés au ministère après l’avoir quitté pendant des années.
Qu’en était-il pour Thérèse? Thérèse a prié spécialement pour deux missionnaires qu’elle a accompagnés par ses lettres : l’abbé Bellière, qui partira en Afrique après la mort de Thérèse, et l’abbé Roulland, qui partira en Chine. On demandera cependant au premier d’arrêter son ministère pour désobéissance, et il finira en asile psychiatrique, et le second deviendra professeur de séminaire en France pour raison de santé! Bref, exaucement mitigé quant à l’aspect extérieur… même si nous ne savons rien de la sainteté des personnes!!
Mais Thérèse pourtant continue au Ciel de prier pour les prêtres, et elle est à l’origine d’une foule innombrable de vocations sacerdotales (j’en sais quelque chose…)!
Ne limitons donc pas l’exaucement de nos prières à ce que nous en voyons! Dieu agit!