Offrande d’un prêtre de ses souffrances

Aujourd’hui, je cède la parole à un prêtre, le père André, décédé il y a deux ans. Atteint dans son psychisme, souffrant, il ne pouvait pratiquement plus avoir de ministère.Et il a tout offert pour la fécondité pastorale d’autres prêtres.« Ma santé tantôt s’améliore tantôt redescend. Maintenant je ne dis plus que la prière de Jésus : Ta Volonté et non la mienne. C’est dur mais j’essaie de vivre dans la paix et la joie du coeur. Avec Jésus je dis Oui au Père pour cette part qu’il m’a réservée : vivre la souffrance comme un apostolat [et loin de mon diocèse]. Je sais que dans le Royaume je verrai ce que j’ai accompli par l’acceptation parfois douloureuse de l’apostolat par le dépouillement, l’isolement, la souffrance. Je mets toute ma confiance dans le Seigneur. Il sait ce qu’il fait et moi, son enfant, je veux le laisser agir en moi, par moi. Toutes les capacités que j’avais pour la Pastorale, je demande au Christ qu’il les donne à un autre qui en a moins. Ma prière quotidienne : regarder le Tabernacle, la Croix, Marie. » 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s