Paix

Ce lundi 11 novembre, fête de Saint Martin, un des plus grands évangélisateurs de la France, nous avons célébré l’armistice qui a marqué la fin de la première guerre mondiale. On estime à 10 millions le nombre de morts…
On sait que le pape Benoît XV a cherché à oeuvrer à la paix, en particulier en 1917 (l’année des apparitions de Fatima!), mais en vain.
Dans ce conflit, tous les religieux, prêtres et séminaristes en âge et capacité de servir ont été mobilisés. Beaucoup sont morts et ceux qui en ont réchappé vivants ont été durablement marqués, comme tous les combattants de l’époque.
Cet engagement de consacrés a eu paradoxalement un effet positif. Peu de temps avant le début de la guerre, les années 1901-1906 ont été d’une extrême violence en France contre la religion catholique : loi sur les associations, séparation de l’Eglise et de l’Etat avec confiscation des églises mais aussi de tous les bâtiments (presbytères, évêchés, séminaires, immeubles divers), expulsion de la plupart des religieux qui ont dû quitter leurs monastères et fuir dans d’autres pays, interdiction aux religieuses d’enseigner dans les écoles privées, etc. Mais au retour de la guerre, l’engagement du clergé et ses sacrifices, au même titre que tous les citoyens, a été salué, et l’hostilité anticléricale s’est apaisée. Peu à peu, les religieux ont peu rentrer en France, l’Eglise avait de nouveau droit de cité dans le pays, etc. Ce sacrifice de nombreux prêtres a permis un renouveau de la foi dans les 40 années qui ont suivi!
Alors prions cette semaine pour tous les prêtres morts pendant des guerres ou des conflits (et il y en a encore en 2019…), et prions aussi et agissons pour être artisans de paix dans nos paroisses!

Saint-Jean du Latran

Samedi 9/11, nous fêterons la dédicace de la basilique du Latran (basilique du Très-Saint-Sauveur et des saints Jean-Baptiste et Jean l’Evangéliste, au Latran). C’est la cathédrale du pape, évêque de Rome.
Une occasion de prier pour le pape, lui qui nous le demande si souvent !

Toussaint

Cette semaine, nous fêtons tous les saints, ceux de nos familles, ceux que nous avons connus, et les millions dont nous ferons la connaissance au Ciel! Nous prierons aussi le 2 novembre pour les défunts qui se préparent à voir Dieu dans le purgatoire.
Dans nos prières en ces jours, n’oublions pas les prêtres défunts. Beaucoup attendent nos prières pour entrer au Ciel : faisons-leur ce cadeau! Ils n’ont pas d’enfants ou de petits-enfants pour prier pour eux ou demander des messes à leur intention…
A Paris, il y a une prière pour tous les prêtres défunts du diocèse samedi 2 novembre à 15h30 au cimetière Montparnasse. Ce sera à la « chapelle des Douze Apôtres », qui est le caveau des prêtres de Paris.
Il y a sans doute l’équivalent dans d’autres diocèses.

Coeur de prêtre

A la suite de ste Thérèse d’Avila que nous avons fêtée mardi et de ste Marguerite-Marie aujourd’hui, je vous propose ce texte de Mgr Aupetit.
« Demander un cœur de prêtre, c’est accepter de laisser façonner son cœur par celui du Christ, par le Sacré Cœur du Christ, ce Cœur qui a tant aimé le monde.
Un cœur de prêtre, c’est un cœur qui aime le monde, qui apprend à aimer les gens, le monde, au-delà de ses sympathies naturelles, au-delà de l’empathie, au-delà de ses inclinations naturelles.
Un cœur de prêtre veut aimer aussi ceux qui ne sont pas sympathiques. Et parce qu’il veut les aimer, le Seigneur lui donnera cette force d’aller vers des gens vers lesquels il ne serait jamais allé de manière spontanée.
Le cœur de prêtre, c’est celui qui déborde le cœur humain naturel, les inclinations naturelles.
Il est normal d’aimer les gens qui nous aiment, le Seigneur l’a dit. Mais le cœur du prêtre doit aller au-delà, parce que c’est le cœur du Christ qui doit se refléter dans le sien. »
Que le Seigneur et la Vierge Marie nous donnent de comprendre plus profondément ce à quoi sont appelés les prêtres !

Notre-Dame du Rosaire

Ce lundi 7 octobre, nous avons célébré Notre-Dame du Rosaire. Evidemment, comme membres de la Mission Marie Mère des Prêtres, nous sommes heureux de célébrer les mémoires et fêtes de notre Maman du Ciel et de la Maman de tous les prêtres!
Fêter ND du Rosaire, c’est aussi remercier la Sainte Vierge pour son intercession puissante, en particulier lorsque nous récitons le chapelet. La fête de ND du Rosaire célèbre la victoire de Lépante le 7 octobre 1571 sur l’envahisseur ottoman musulman, victoire qui fut attribuée à la récitation du rosaire demandée alors par le pape saint Pie V. Un bel exemple de l’efficacité de la prière du chapelet!
Ce dimanche 13 octobre, c’est aussi l’anniversaire des apparitions de Fatima, où Marie s’est présentée comme Notre-Dame du Rosaire (13/10/1917) Savez-vous qu’à chacune des apparitions de Fatima, Marie a demandé aux petits bergers François, Jacinthe et Lucie de prier chaque jour le chapelet entier? D’ailleurs, je crois qu’à presque toutes les apparitions récentes de la Vierge Marie, elle demande de prier tous les jours le chapelet. Ne disons pas que nous n’avons pas le temps!
Depuis début septembre, Radio Maria France nous a confié la récitation du chapelet à l’intention des prêtres les 1er, 2e et 4e jeudi de chaque mois à 18h15 (heure française). Une belle occasion de prier en communion tous ensemble! On peut écouter cette radio sur internet (https://www.radiomaria.fr/) ; il existe aussi une application sur smartphone. Elle sera bientôt diffusée sur les fréquences radio numériques (DAB+).
Vous trouverez les méditations du chapelet pour les prêtres sur notre page : https://mariemeredespretres.org/ressources/rosaire-pour-les-pretres.pdf

Thérèse de Lisieux et l’efficacité de sa prière

Ce mardi 1er octobre, nous avons fêté sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus de la Sainte Face. Nous savons qu’elle a beaucoup prié pour les prêtres (cf. https://mariemeredespretres.org/therese-lisieux.php) !
Mais sa prière a-t-elle été efficace?
Semaine après semaine, nous proposons des intentions de prière. Nous voyons l’exaucement de certaines, mais nous ne savons rien de la plupart. Parfois, il y a de grandes joies! Je connais deux prêtres qui sont retournés au ministère après l’avoir quitté pendant des années.
Qu’en était-il pour Thérèse? Thérèse a prié spécialement pour deux missionnaires qu’elle a accompagnés par ses lettres : l’abbé Bellière, qui partira en Afrique après la mort de Thérèse, et l’abbé Roulland, qui partira en Chine. On demandera cependant au premier d’arrêter son ministère pour désobéissance, et il finira en asile psychiatrique, et le second deviendra professeur de séminaire en France pour raison de santé! Bref, exaucement mitigé quant à l’aspect extérieur… même si nous ne savons rien de la sainteté des personnes!!
Mais Thérèse pourtant continue au Ciel de prier pour les prêtres, et elle est à l’origine d’une foule innombrable de vocations sacerdotales (j’en sais quelque chose…)!
Ne limitons donc pas l’exaucement de nos prières à ce que nous en voyons! Dieu agit!

Saint Vincent de Paul – 27/09

Ce vendredi, nous allons célébrer saint Vincent de Paul. Je vous avais déjà présenté cette grande figure de sainteté, et de sainteté sacerdotale. Une page récente de notre site le présente : https://mariemeredespretres.org/vincent-de-paul.php
N’hésitez pas à la consulter : vous découvrirez en particulier comment il a beaucoup travaillé à la sainteté des prêtres : fondation de séminaires, retraites pour les prêtres, conférences de formation à l’ordination et au ministère, et d’autres choses encore.
Je vous partage un beau texte de Saint Vincent à un supérieur de séminaire :
« Combien grand pensez-vous que soit l’emploi du gouvernement des âmes auquel Dieu vous appelle? […] C’a été l’emploi du Fils de Dieu sur la terre. […] Ce n’est pas l’oeuvre d’un homme, c’est l’oeuvre d’un Dieu. Grande opus. C’est la continuation des emplois de Jésus Christ, […] il faut que Jésus-Christ s’en mêle avec nous, ou nous avec lui ; que nous opérions en lui, et lui en nous ; que nous parlions comme lui et en son esprit, ainsi que lui-même était en son Père, et prêchait la doctrine qu’il lui avait enseignée : c’est le langage de l’Ecriture Sainte […]. Une chose importante, […] est d’avoir une grande communication avec Notre-Seigneur dans l’oraison ; c’est là le réservoir où vous trouverez les instructions qui vous seront nécessaires pour vous acquitter de l’emploi que vous allez avoir« . (A Antoine Durand, supérieur du séminaire d’Agde, 1656)
Je vous partage une belle homélie de notre pape François : « Priez-vous pour vos prêtres ou ne faites-vous que les critiquer ? « :

Enfance

Le mois de septembre avance et le temps de reprendre le catéchisme des enfants arrive.
Les enfants ne sont pas toujours faciles mais peut-être pouvons-nous prier pour que les prêtres aient de beaux exemples des vertus de l’enfance tellement mises en avant par Jésus.
« Si vous ne redevenez comme des petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux. » (Jn 3, 3 et Mt 18, 3).
Le petit enfant se laisse aimer très facilement ; dans une grande simplicité et une grande confiance. Et c’est ainsi qu’il grandit sainement.
« Si vous croyez vraiment à l’amour de Dieu pour vous, vous deviendrez un saint. » disait prêtre à un autre. Alors prions pour que les prêtres puissent prendre du temps auprès du Coeur de Jésus et se laissent aimer par Lui; afin de devenir de vrais enfants de Dieu c’est-à-dire, des saints !

Nous pouvons aussi continuer notre neuvaine pour les évêques 7/9 : cette semaine : prions pour qu’ils soient fidèles à l’office et à la prière.

Notre-Dame d’Akita

A Akita, au Japon, une statue de la Vierge Marie pleura 101 fois entre le 4 janvier 1975 et 15 septembre 1981.
Ces Lacrymations ont été reconnues officiellement à Pâques en 1984 par Mgr Jean Itô, Évêque de Niigata et témoin de quatre de ces Lacrymations, et approuvées par le Pape Jean-Paul II en Juin 1988 comme « fiable et digne de foi »

Un ange explique la raison des larmes de la Vierge Marie à soeur Agnès le 4 janvier 1975 :
« Ne soyez pas étonnés de la voir pleurer. Une seule âme qui se convertit et se consacre à Dieu est précieuse à son coeur. Elle manifeste sa douleur pour aviver votre foi, si encline à s’affaiblir. »

Le 6 juillet 1973, la Vierge Marie avait dit à soeur Agnès :
« Prie beaucoup pour le Pape, les Evêques et les prêtres. »
Prions donc pour qu’il y ait de la joie au Ciel !
Ne nous contentons pas de vouloir faire en sorte qu’il n’y ait pas de péché mais pensons à la joie de Dieu et de la Vierge Marie lorsqu’une âme choisit de se donner à Eux. Prions pour que les coeurs se consacrent totalement à Dieu par Marie !

Saint Vincent de Paul

Vincent de Paul with book, birettaEst-ce qu’il y a un lien entre saint Vincent de Paul et le sacerdoce?. Oui! Car on ignore qu’il ne fut pas seulement un apôtre de la charité, mais aussi un apôtre de la sainteté des prêtres! Les deux sont d’aileurs liés chez lui, car c’est en confessant un paysan pauvre qu’il s’est rendu compte que beaucoup de prêtres étaient infidèles à leur mission en ne prêchant pas aux pauvres et en ne leur célébrant pas les sacrements, ajoutant une misère spirituelle à leur misère matérielle…
Vincent de Paul a beaucoup travaillé à la formation spirituelle des prêtres en fondant des séminaires (nouveauté de l’époque!) et en proposant des retraites pour les séminaristes.
Je viens de lui consacrer une nouvelle page de notre site : cliquez ici pour en savoir plus!